Vous êtes ici : Version française > Présentation > Politique scientifique et pédagogique

Politique scientifique et pédagogique

POLITIQUE SCIENTIFIQUE DE L'ED PAR RAPPORT AUX ÉQUIPES/UNITÉS DE RECHERCHE QUI LA COMPOSENT

Les équipes de recherche qui composent l'ED partagent, chacune avec sa spécificité théorique et méthodologique, un champ d'interrogation susceptible de les fédérer et de créer entre elles une synergie : l'étude de pratiques, d'institutions, de représentations et systèmes symboliques, d'outils politiques et scientifiques que l'homme se donne pour mettre en oeuvre et penser son rapport à la question du sens.
 
Cette étude s'applique à des objets et à des champs d'activité divers tels que : l'éducation, le travail, l'éducation, la santé, le groupe, la famille, le sport, l'univers de la science.
 
L'interdisciplinarité, la transversalité qui président à l'organisation de l'ED se trouvent aussi au coeur de chacune de ses composantes scientifiques : les sciences de l'éducation, celles de l'information et de la communication, les didactiques des disciplines scientifiques et techniques, l'histoire, l'épistémologie et la philosophie des sciences, des techniques et des technologies revêtent d'emblée un caractère pluridisciplinaire, ouvrant naturellement sur des démarches interdisciplinaires ; les sciences psychologiques sur lesquelles se fondent plusieurs équipes de l'ED sont aussi pensées dans cette perspective. Il s'agit donc d'autant de facteurs favorables pour permettre à l'École doctorale de réaliser une mise en tension des thèmes et concepts caractérisant les diverses démarches, et de faire en sorte que ces tensions deviennent un déclencheur heuristique pour chacune des disciplines concernées, les obligeant à se confronter à d'autres modes de compréhension de leurs objets, et à faire émerger, dans le champ qui leur est propre, de nouveaux modes d'approche de la relation de l'homme au sens.
C'est dans le but d'impulser le développement concerté d'un tel projet interdisciplinaire, que l'ED oriente sa politique scientifique.

POLITIQUE DE L'ED, DESCRIPTION DES ACTIVITÉS

Admission des doctorant.e.s dans l'ED

L'admission dans l'École doctorale se fait sur dossier, soumis à l'acceptation de la commission des thèses. Les candidats sont tenus de justifier de la possesion d'un Master 2 (avec note minimale de 14/20 au mémoire) ou de son équivalent.

Procédure de demande d'admission :

  • Le/la candidat.e doit se mettre en relation avec un directeur/trice de recherche de la spécialité choisie et obtenir son accord. Il remplit alors un dossier comprenant, outre les documents administratifs et d'état-civil requis, un projet de recherche détaillé accompagné d'une première bibliographie. Le cas échéant, un exemplaire de son mémoire de Master 2 - ou le mémoire de recherche correspondant, pour les étudiants étrangers, à un diplôme de niveau équivalent - peut lui être demandé.
  • Le/la directeur/trice de thèse, le responsable du doctorat et/ou le directeur du laboratoire formulent leur avis avant transmission du dossier à l'École doctorale.
  • L'autorisation d'inscription est prononcée par la Présidente de l'université sur proposition du Directeur de l'École doctorale après avis de la commission des thèses. Le/la candidat.e doit signer la charte des thèses de l'université de Lyon et s'engage à en respecter les termes.

Encadrement et suivi, durée des thèses :

L'encadrement du travail doctoral est assuré par la direction de thèse.
Par ailleurs, un suivi individualisé de la progression de ce travail est assuré par un comité de suivi thèse annuel présidé par un enseignant-chercheur membre du laboratoire du doctorant et d'un autre enseignant-chercheur du laboratoire.
Une thèse à plein temps ne peut excéder 3 ans, l'inscription en 4e année étant dérogatoire. Une thèse effectuée à mi-temps peut aller jusqu'à 6 ans, l'inscription à partir de la 4e année demeurant dérogatoire.
 
L'encadrement du travail doctoral est assuré par la direction de thèse.
 

Comité de suivi individuel (CSI)

L'ED, via son Conseil, propose un modèle de rapport de CSI à tous les laboratoires associés et veille à l'organisation des CSI.
          
Chaque doctorant.e concerné.e 

  • pré-renseigne un rapport et l’envoie au/à la président.e du comité de suivi
  • est vu en bref entretien face à un binôme (HDR (président.e du comité) + HDR ou MC) (le dir de thèse ne peut faire partie du binôme) pour échanger sur les éléments pré-renseignés et globalement son intégration dans l’env/ment scientifique et académique

-          Le comité : 

  • émet un avis dans le rapport à partir de l’entretien et des éléments renseignés
  • communique le rapport au dir de thèse et au/à la doctorant.e
  • envoie le rapport à la direction du labo qui centralise et qui remonte ensuite à l’école doctorale

Attribution des contrats doctoraux (CDU)


L'ED organise l'attribution des CDU qui lui sont dévolus sous la forme d'un concours ouvert aux étudiants détenteurs du M2 (cf. ci-dessus). Par une information adressée aux responsables des Masters concernés, elle assure la publicité de la procédure d'attribution et des critères pris en compte par le jury :
  • résultats obtenus au M2 ; note de 14/20 minimum au mémoire,
  • résumé du projet de thèse, rédigé en 4-5 pages environ (hors annexes et bibliographie),
  • intégration du projet de thèse dans une équipe de recherche (accord du directeur de thèse et du directeur de laboratoire),
  • lettre de motivation incluant les perspectives d'insertion professionnelle.
L'ED tient compte du fait que beaucoup de ses inscrits sont déjà des professionnels en activité (enseignants ou psychologues en exercice essentiellement). Elle veille à ce que les doctorants en formation initiale disposent des ressources nécessaires pour mener à bien leur thèse dans de bonnes conditions, elle les incite à chercher des financements de type CIFRE ou autres.
Pour cela elle s'appuie sur les services de l'antenne locale de l'Association Bernard Grégory. Mise en place au sein de Lyon 2, spécifiquement chargée de la mission d'aide à l'insertion professionnelle des docteurs, et sur les compétences de :
Véronique Prudhomme
courriel : veronique.prudhomme@univ-lyon2.fr
téléphone : 04 78 69 70 58
bureau G 102 - Direction générale de la recherche, 86 rue Pasteur, 69007 Lyon

Catalogue des thèses en cours et publicité des travaux des doctorants

Dans son souci de développer les croisements pluridisciplinaires relevant de son champ scientifique, l'ED apportera une grande attention à développer la circulation de l'information scientifique entre ses membres (chercheurs et doctorant.e.s).
Elle aménage sur son site web un espace qui offre notamment la possibilité d'accéder aux références de certains travaux des doctorants : articles/chapitres/ouvrages écrits durant la thèse  ; au catalogue de l'ensemble des thèses en cours de préparation au sein de l'école doctorale ; au catalogue des thèses soutenues par le lien : http://theses.univ-lyon2.fr/

Formation


Le doctorat ne se réduit pas à la soutenance d'une thèse mais constitue un processus de formation auquel les doctorant.e.s doivent prendre une part active. En matière de formations transversales à suivre pendant la durée de la thèse, le point central est constitué par les notions de besoins en formation du doctorant et de projet individualisé de formation. Ces besoins sont déterminés dans l'échange entre doctorant.e et direction qui oriente vers les activités complémentaires jugées nécessaires (colloques, séminaires, formations spécifiques, théoriques, méthodologiques et/ou techniques). Au moment de leur soutenance, les doctorant.es doivent avoir suivi un programme de formation équivalent à 140 heures (qui ne donnent pas lieu à la délivrance de crédits).

L'offre de formation est composée de :
  • Séminaires dans la spécialité organisés par les laboratoires.
    Voir l'offre globale de chaque laboratoire
  • Colloques, conférences, séminaires, journées d'études interdisciplinaires proposés par l'ED, modules organisés par l'ED .
    En savoir plus
  • Modules de formation proposés par l'UDL.
    En savoir plus